logoPharmacie  du Village

Alimentation équilibrée pendant les fêtes

Les repas festifs sont souvent gargantuesques. Il est donc important de manger équilibrer et de connaitre toutes les astuces pour que ces repas n’aient pas d’impact sur la santé.

Au moment de l’apéritif, il est souvent difficile de faire abstraction de son petit creux. Pour limiter les écarts, il est préférable de manger un fruit avant de partir ou de s’organiser un goûter dans l’après-midi afin de ne pas arriver affamé à l’apéritif.  Préférez les bâtonnets de légumes aux cacahuètes, les canapés de saumon fumé aux feuilletés divers… L’idée étant de choisir les amuse-bouches qui ressemblent le plus à de vrais aliments : votre organisme les reconnaîtra comme tels, et vous en consommerez beaucoup moins. Pour les boissons alcoolisées, préférez une coupe de champagne ou un verre de vin aux alcools forts très sucrés et caloriques.

Les repas de fête sont souvent composés de nombreux plats. Il est donc préférable de se servir en petites quantités pour pouvoir goûter à tout.  L’alimentation doit rester variée et diversifiée, même s’il s’agit d’un repas festif. Lorsque vous êtes invité, limitez-vous au niveau des sauces et du pain blanc. Ce sont les petits détails qui font pencher la balance ! D’autre part, demandez à être copieusement servi en légumes à la place de la farce ou des accompagnements frits ou rissolés.

L’alcool bu pendant la soirée a une action sur l’estomac. En effet, l’alcool augmente la production de sucs gastriques et rend le contenu de l’estomac plus acide. Aussi est-il recommandé de boire une eau riche en bicarbonates comme les eaux pétillantes car elles ont une action anti-acide et leur rôle tampon facilitent la digestion légère. Pensez donc à en consommer pendant le repas et après le repas. Avant de vous coucher, optez pour une tisane qui vous permettra de mieux digérer pendant la nuit.

Sortez de table si le dîner dure longtemps. En effet, le fait de marcher améliorera votre digestion. N’hésitez pas à marcher dans la salle à manger ou à prendre l’air dans le jardin ou sur le balcon. Cela vous redonnera un peu d’énergie et vous aidera à vous sentir moins lourd.

Prenez le temps de mastiquer les aliments. La salive contient des enzymes qui participent à la bonne digestion. En effet, lorsque nous mâchons nous produisons de la salive qui lubrifie les aliments et qui contient des enzymes permettant d’entamer la digestion des glucides.

Les aliments de fête

Les repas festifs sont souvent gargantuesques. Il est donc important de manger équilibrer et de connaitre toutes les astuces pour que ces repas n’aient pas d’impact sur la santé.

Le foie gras est riche en calories du fait de sa quantité importante de gras. Cependant, ce sont des bonnes graisses appelées acides gras mono-insaturés (oméga-9) qui diminuent le mauvais cholestérol (LDL-cholestérol) et augmente le bon cholestérol (HDL-cholestérol). On en trouve environ 25% dans le foie gras. De plus, comme tous les abats, il est riche en fer. Pour l’accompagner, privilégiez une tranche de pain de seigle riche en fibres plutôt qu’une tranche de pain de mie, d’indice glycémique bas. De plus, le foie gras est un concentré de vitamines du groupe B. D’ailleurs, une tranche de foie gras (50 g) couvre respectivement 40% et 300% des besoins (ANC) en vitamines B9 et B12.

Le saumon fumé contient des oméga-3 qui sont des acides gras essentiels qui jouent un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Il est préférable de limiter les accompagnements tels que les blinis, le beurre ou la crème fraiche.

Riches en iode et peu caloriques, les huitres sont aussi des excellentes sources de protéines. Elles sont donc à privilégier pour une entrée équilibrée. D’ailleurs, 2 à 3 huitres suffisent pour couvrir les besoins quotidien en zinc.

Quant à la dinde, c’est la viande la plus maigre. Ainsi, elle pourra être accompagnée d’une purée de céleri ou de carottes, d’un petit fagot d’haricots verts et de marrons. Le seul aliment qui est vraiment calorique, ce sont les sauces !

Lendemain de fête

Le lendemain de la fête, il y a deux objectifs : éliminer et manger léger. Il s’agit d’évacuer toutes les toxines et autres déchets qui se sont accumulés dans l’organisme. Quand l’organisme a fait des excès, notamment en alcool, il est déshydraté. Sa réhydratation est donc la priorité. Pour cela, il est recommandé de boire beaucoup d’eau, au moins 1,5 litres et privilégiez les tisanes qui vont favoriser la digestion ainsi que les soupes dont les fibres sont attendries.

Quant au contenu de l’assiette, les légumes sont le meilleur choix. En effet, ils ont l’avantage d’être pauvres en calories, tout en apportant vitamines, sels minéraux et fibres. Leurs fibres piègent les toxines qui seront éliminées en stimulant le transit. Crus ou cuits, en entrée, en accompagnement ou en dessert, ils conviennent parfaitement aux lendemains de fêtes. Pour les légumes cuits, inutile de rajouter des matières grasses ; quelques herbes aromatiques suffisent pour les agrémenter et sublimer leur cuisson à la vapeur. Pour les soupes, il est important de limiter l’ajout de gruyère, de croutons ou de crème fraiche.

En savoir plus